Interview CRO : Adrien, co-fondateur de Conversion Boosters

ARTICLE

Nous rencontrons aujourd’hui Adrien de Turckheim, co-fondateur de Conversion Boosters pour parler de son réseau de consultants CRO et du marché de l’optimisation des conversions web.

1. Raconte-nous ton parcours et explique-nous ton rôle aujourd’hui.

J’ai commencé ma carrière par 7 ans de marketing chez Coca-Cola et Mars Chocolat. Ensuite j’ai été country manager France pour un grand e-commerçant allemand. Petit à petit j’ai basculé dans le monde de l’entreprenariat en travaillant successivement pour trois startups, d’abord BeamPulse puis Ferpection et finalement Conversion Boosters. Chez Conversion Booster, Éric mon associé s’occupe du produit c’est-à-dire le suivi des projets, le recrutement des experts qui interviennent dans ceux-ci ainsi que l’amélioration méthodologique du processus d’audit CRO. Il intervient également comme consultant CRO sur certaines missions. Pour ma part je suis en charge de la partie marketing, commerciale et administrative. 

2. Comment est né Conversion Boosters ?

Conversion Boosters est un réseau sélectif de consultants indépendants. Ce sont des experts en CRO, UX, Data, Analytics, SEO… L’idée nous est venue d’après ces 4 constats très simples concernant le marché de la CRO.

1er constat : un déséquilibre entre des métiers du Web qui sont de plus en plus pointus et les experts qui se font rares. De plus, beaucoup d’entreprises n’ont pas les moyens de recruter ce type d’expert.

2ème constat : les meilleurs experts se mettent souvent à leur compte, ou bien se regroupent en micro-agences très spécialisées afin d’être libre de choisir leur mission et leur priorité.

3ème constat : une méfiance croissante à l’égard des agences web, surtout celles qui se disent polyvalentes. La plupart de nos interlocuteurs ont eu une ou plusieurs mauvaises expériences : opacité, sous-traitance masquée, des tarifs élevés… Sans vouloir généraliser, cette perception est bien réelle.

4ème constat : la frustration que génère la recherche d’experts sur les plateformes de freelances. C’est pour beaucoup une jungle où sévissent les « morts de faim » qui cassent les prix. Conséquence : les meilleurs consultants fuient ces « supermarchés » de freelances. Et les recruteurs passent un temps considérable à faire le tri dans ce qui reste. Tout cela empêche un recrutement efficace.

C’est pour apporter une réponse à ces problèmes que nous avons décidé de fonder Conversion Boosters : tous les avantages des indépendants, avec la sélectivité d’un cabinet de recrutement, combiné avec la polyvalence et l’accompagnement d’une agence web.

3. Aviez-vous des doutes avant de vous lancer ?

Je savais que ce modèle était gagnant, car avant Conversion Boosters, j’ai cofondé et développé un logiciel d’optimisation des taux de conversion. Et pour accompagner les clients, nous faisions appel à des consultants indépendants. En toute transparence. La solution était très intuitive à utiliser. Les clients étaient bluffés par cette solution, sa puissance, sa simplicité, son utilité. Pourtant, ce qui a fait la différence c’est l’accompagnement offert par nos consultants indépendants. C’est là que j’ai réalisé que le logiciel représente seulement 10% de la valeur, 90% de la valeur réside dans l’humain : ce sont les utilisateurs, leurs qualités, leur implication, leur méthodologie et leur collaboration. C’est ce combat-là que j’ai choisi de mener, avec Eric mon associé, via Conversion Boosters. 

4. En évoquant justement la part essentielle de l’expert dans la démarche CRO, Conversion Booster y accorde une place centrale en s’appuyant sur un réseau de consultants en free-lance. Pourquoi choisir ce modèle ? Quelle valeur ajoutée apporte t-il et quelles sont ses limites ?

Nous répondons à un double problème : D’une part 90% des experts freelances dans le digital le sont par choix personnel. Ils n’ont aucune envie de (re)passer au salariat. Leur problème : trouver des clients, car ils n’ont pas toujours le temps ni les compétences pour prospecter et se faire connaitre. D’autre part, les entreprises recherchent de plus en plus des profils indépendants, pour les raisons évoquées tout à l’heure.

Le rôle de Conversion Boosters, c’est de faire le meilleur « matching » entre une mission et des profils de consultants, comme une agence matrimoniale en quelque sorte.
Conversion Booster a dès ses débuts opté pour ce modèle agile du free-lance. D’une part, la souplesse de ce mode de fonctionnement permet de créer des équipes sur mesure qui répondent aux besoins des entreprises. En effet, les consultants forment souvent des micro-agences ou des clusters pour travailler ensemble. D’autre part, le modèle que nous avons adopté évite les complexités : pas de salariés à staffer, pas de frais de structure, pas de complexité administrative…au plus grand bénéfice du client qui paye le même tarif que s’il était passé en direct avec l’indépendant.
Mais ce système a tout de même des limites. En comptant les contraintes du statut de free-lance, la marge est plus faible que si nous avions des consultants salariés. Il faut aussi composer avec les disponibilités de chacun, d’autant plus que notre réseau est assez restreint parce que nous tenons à garder les plus performants.

5. Avec vos consultants, sur quels projets actuels travaillez-vous ?

Nous avons des clients de toutes tailles dans la plupart des secteurs. Le profil type est la Business unit d’un grand groupe, ou la PME / ETI, qui compte 2 à 5 personnes dans son équipe digitale, et qui manque de bras, d’organisation, d’outils, de méthodes pour optimiser son site.Nos projets sont aussi très divers. C’est tout le challenge et l’intérêt de cette aventure. Parmi les projets récents, on peut citer des audits CRO, UX & Analytics, des campagnes d’A/B Testing, de la configuration d’outils Analytics et Tag Management, des accompagnements SEO, SXO et SEA, des campagnes de marketing ainsi que des formations sur ces sujets passionnants.

6. Travaillez-vous avec d’autres partenaires ? Comment travaillez-vous avec un acteur comme DataMa ?

Le travail avec nos partenaires consiste à enrichir la palette d’outils CRO Pilot que nous proposons pour l’audit CRO. Pour l’instant, chaque expert utilise ses propres outils ce qui permet d’en découvrir de nouveaux mais l’objectif à terme est de constituer une liste commune. Notre collaboration avec des partenaires comme Datama se fait sur le principe de l’échange, un échange de bons procédés pour mobiliser les outils adéquats sur les bonnes missions. C’est lors de l’avant-vente qu’il faut dimensionner le bon booster pour réaliser la mission. L’outil proposé par Datama permet de gagner en finesse d’analyse concernant les variations de performances. Il s’appuie sur l’analyse des corrélations entre les dimensions. Son fonctionnement correspond tout à fait à la manière de penser et d’agir d’un marketeur selon une construction en escalier qui est la base de toute analyse marketing. C’est donc une aide précieuse pour identifier rapidement les problèmes d’optimisation et parvenir plus rapidement à une conclusion.

7. Quel est l’avenir de la CRO sur le marché, plus précisément ses transformations en cours et les mutations à venir ?

La prise de conscience de l’importance de la CRO a été tardive en France. C’est en train de progresser rapidement, mais on est encore loin de la maturité atteinte au UK ou aux USA. Investir dans la CRO demande un effort prolongé c’est pourquoi il est nécessaire de déployer plus de pédagogie afin de convaincre les clients de se lancer. Avec l’augmentation continue des coûts d’acquisition de trafic depuis 10 ans, de plus en plus de responsables web-marketing comprennent qu’ils ont fortement intérêt à investir sur la transformation des visiteurs en clients.

Datama est d’ailleurs très bien positionné sur le marché car la CRO se tourne de plus en plus vers l’automatisation avec la IA et la data, même si la dimension humaine sera toujours essentielle grâce à la valeur ajoutée apportée par l’expérience, la connaissance du métier… L’importance croissante que prend la CRO va entraîner une démocratisation des compétences, aujourd’hui réservées aux experts. Elle transforme déjà les équipes en interne au sein des entreprises qui vont gagner en savoir-faire, en UX ou en UI par exemple.

Subscribe To Our Newsletter

Join our mailing list to receive the latest news and updates from our team.

You have Successfully Subscribed!